Les étiquettes que l’on colle aux enfants, ça se décolle avec l’IMP! Si si ça décape cette méthode ;)

Enseignants et éducateurs ont tendance à catégoriser les attitudes des enfants sans savoir que des réflexes non intégrés les parasitent. Ils diront que tel enfant est « paresseux » « hyperactif » « rêveur » etc… Mais heureusement le nombre d’enseignants qui ont un super réflexe de curiosité ne cessent de croitre! Alors ils s’autofinancent des formations pour découvrir l’univers des réflexes et comprendre le lien important entre le mouvement, la cognition et les émotions. Un jour peut être des cours seront dispensés pendant leur formation universitaire, mais nous n’en sommes pas là.
Ensuite au lieu de mettre une étiquette sur le dos des enfants, ils observeront des réactions réflexes et ça, ça change beaucoup de choses sur la perception que l’on a de l’enfant ! Ils se sentiront mieux équipés face aux échec scolaires en aménageant tant que faire se peut leur classe et ajoutant des mouvements simples du Braingym dans la journée.

Et voici les étiquettes à gogo avec leurs réflexes responsables!

Extrait du manuel d’activité d’IMP

« Liste non exhaustive de comportements résultant la plupart du temps de réflexes non-intégrés et sur lequel, rappelons-le, l’enfant n’a pas d’influence!

L’agité
Souvent étiqueté à tort d’hyperactif, cet enfant se tortille continuellement sur sa chaise, ne tient pas en place, s’affale sur son bureau, enroule ses pieds autour des pieds de sa chaise, se met à genoux sur sa chaise ou étend sa jambe sur le côté de son siège.
Les vrais responsables de ce comportement se nomment en fait réflexe spinal de Galant et réflexe tonique symétrique du cou (RTSC).

Le briseur de mines de crayon
Appuie tellement fort sur son crayon que la mine se casse. Il appuie fortement sur son stylo au point de transpercer la feuille. Punissez plutôt le réflexe d’agrippement et le RTAC !

L’oublieux
Il oublie ses leçons d’un jour à l’autre. La poésie apprise (et connue) la veille au soir est oubliée dès le lendemain matin. L’orthographe d’un mot connue un jour a disparu de son cerveau le jour suivant. Il en va de même pour les tables de multiplication.
Le RTL, le Moro et le Pérez ne l’aident pas à mémoriser, ça c’est sûr !

Le mélangeur
Il a dû mal à s’organiser, il inverse les lettres b/d/p/q, « sac » et « cas », ne connaît pas la droite et la gauche et n’arrive pas à suivre des indications pour trouver son chemin.
Dans ce cas Moro et ce coquin de RTAC sont à blâmer.

Le maladroit (balourd)
Il fait tomber des objets, trébuche, se fait des croches-pieds à lui-même. Dans certains cas il fait rire en faisant passer ses maladresses pour des clowneries. Le pauvre alors que le vrai responsable est (encore lui) le RTAC et le réflexe d’allongement croisé.

Le rêveur (dans les nuages)
Le distrait qui regarde aux alentours mais pas la tâche qu’il est censé accomplir (leçon, devoirs). On aurait mieux fait de blâmer le RTL, Pérez et le réflexe de soutien des mains.

L’explosif
Précipité, fonceur, manquant de contrôle. Toujours sur la ligne de départ mais rarement à l’arrivée. Merci au réflexe de Babinski pour ça !

L’inquiet (stressé, anxieux, peureux)
Il a peur de l’échec, de se tromper. Ne répond pas aux questions de l’enseignant même s’il a la réponse de peur de se tromper. Doute en permanence de lui-même et de ses réponses. La peur va parfois jusqu’au refus de faire par peur de l’échec anticipé.
La cause de ses peurs est à chercher du côté des messieurs Moro, réflexe de retrait et d’attachement.

Le bagarreur
C’est un inquiet qui cherche à tout contrôler à tout prix et qui en devient brutal.
Le réflexe de soutien des mains et le RTL n’y sont pas pour rien ! »

Un nouveau livre pour comprendre ces réflexes facilement!

Le grand livre des réflexes vient de sortir en France grâce à la maison d’édition Ressources Primordiales! Sally Goddard Blythe est une experte reconnue mondialement. Elle explique simplement ce qu’il faut savoir sur les réflexes et donne des solutions pédagogiques.

Alors je suis très optimiste et j’espère de tout cœur qu’ils soient nombreux à le lire et qu’ils comprennent ainsi l’impact des réflexes sur les apprentissages. Qu’ils puissent dire dans quelques années  » cet enfant doit avoir des réflexes de non intégrés qui le parasitent, il existe des solutions pour qu’il aime apprendre. »  » Votre enfant doit avoir un réflexe de Moro présent, quelques mois de pratique d’intégration de réflexe et ses problèmes de concentration seront derrière lui! »  » Trouvez quelqu’un qui intègre les réflexes, ses mains sont trop crispées, il arrivera plus facilement à écrire et dessiner ».

 

Le flexible sitting, une aide précieuse quand on a des étiquettes

Comment aider les enfants en échec scolaire? Avec plus de mouvement en classe grâce au flexible sitting et au Braingym. ça parait trop simple pour être vrai?! Pourtant des milliers d’enseignants le pratiquent déjà en France. Ils ne veulent plus faire machine arrière et il y a même des groupes de partage d’informations et d’astuces sur les réseaux sociaux. Quel  plaisir d’observer les enfants venir en classe joyeusement car ils peuvent bouger!

(Utilisation interdite de ces photos généreusement envoyées par une amie enseignante)

Biensûr l’idéal serait que de la prévention se développe pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans afin de favoriser l’intégration des réflexes. Mais ça je vous l’expliquerai dans un autre article!

 

 

 

 

 

Publié par geraldinenoizet

Remettre à deux mains ce que l'on peut faire le jour même!

%d blogueurs aiment cette page :