Les mouvements et réflexes primordiaux

Les mouvements et réflexes primordiaux

Ils sont des programmes moteurs décisifs. L’héritage ancestral qui nous accompagne depuis la nuit des temps et sur lequel se construit notre développement (sphères motrice, émotionnelle et cognitive). Leurs rôles dans notre vie de tous les jours, en particulier dans les apprentissages, sont essentiels même si nous n’avons pas conscience de leur action.
Ces mouvements et réflexes primordiaux sont constitués de réflexes utérins et archaïques, de réactions de redressement, de réponses d’équilibration ainsi que de gestes et schèmes moteurs innés ou acquis.

Le bon fonctionnement des réflexes primitifs est essentiel pour garder une bonne posture, bouger avec aisance, faire face aux différents défis que nous présente la vie (physiquement et émotionnellement) et faire des choix.

La non-intégration d’un réflexe ou d’un mouvement primordial peut entraîner un « parasitage » dans notre fonctionnement interne et risque de se manifester particulièrement quand nous sommes sous stress ou en situation d’apprentissage. Un réflexe archaïque du bébé non-intégré va « surcharger » le système nerveux et en réduire de ce fait la disponibilité ; l’apprentissage (physique, émotionnel ou cognitif) s’en trouve affecté.

Les différents types de réflexes et mouvements primordiaux sur lesquels nous travaillons en IMP:

Réflexes archaïques
Intégration des réflexes archaïques du nouveau-né et leur implication jusqu’à l’age adulte.
Exemples : réflexe de Moro, de Babinski, d’agrippement, paume-bouche de Babkin…

Réflexes de vie
Intégration des réflexes de vie, les réactions posturales que nous gardons tout au long de notre vie.
Exemples : réflexe de gravité, d’équilibre, d’enracinement, tendineux de protection, de redressement de la tête…

Réflexes du visage
Intégration des réflexes du visage particulièrement importants au niveau émotionnel.
Exemples : réflexe de succion, de déglutition, de mastication, de fouissement…

Réflexes de naissance
Intégration des réflexes de la naissance ainsi que des réflexes post-nataux conduisant à un bon attachement.
Exemples : réflexe spinal de Pérez, de positionnement coronal, d’attachement, de retournement segmentaire…

Publicités